Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L'ostéopathie et les Troubles du sommeil chez l'enfant

L'ostéopathie et les Troubles du sommeil chez l'enfant

Le 23 mars 2015
Les enfants sont des "éponges", ils ressentent toutes les émotions des personnes proches qui les entourent, notamment les parents. Le sommeil s'en voit souvent altéré, l'ostéopathe va chercher à identifier ce qui peut provoquer les troubles du sommeil...

Chez le nourrisson et l’enfant : l’âge moyen des « nuit » est de 3 à 6mois. Les causes des troubles du sommeil sont multiples : les angoisses parentales, changement d’environnement, difficultés familiales, etc. L’environnement matériel, psychologique et affectif de l’enfant joue un rôle important dans la qualité de son sommeil. Le sommeil chez un enfant est très important. Un enfant qui dort mal est un enfant perturbé qui peut entrainer des problèmes de santé physique et/ou émotionnelle.

L’ostéopathe va chercher à identifier ce qui peut provoquer les troubles du sommeil.

Chez les nourrissons se sont souvent des problèmes d’ordre mécanique comme un accouchement difficile, un torticolis, des troubles digestifs.

Chez un enfant, les problèmes peuvent être mécanique ou mais le plus souvent émotionnel : un accouchement difficile, un environnement familiale toxique, un stress, une angoisse, etc.

L’ostéopathe observe toujours un enfant dans son environnement car l’origine de ses  troubles du sommeil dépend de comment il interagit physiquement et émotionnellement avec lui.

L’ostéopathe va détecter les tensions et les relâcher, ce qui va permettre à l’enfant de retrouver un équilibre, ainsi il s’endormira plus facilement et aura un sommeil plus paisible.

Les troubles du sommeil les plus courants sont :

  • Les difficultés pour s’endormir
  • Les réveils multiples
  • Les terreurs nocturnes
  • Les cauchemars
  • Le somnambulisme
  • L’apnée du sommeil (3 à 6% chez les moins de 6ans)


Conseils pratiques pour faciliter le sommeil de l’enfant 
:

  • Instaurer un rituel du coucher
  • Privilégier les réveils à heures fixes
  • Ne pas le réveiller pour lui donner à manger
  • Bien le faire manger la journée pour éviter qu’il ressente la faim durant la nuit
  • Le promener régulièrement entre 12 et 16h en période néonatale, favorisera l’endormissement la nuit.
  • Ne pas s’inquiéter outre-mesure des pleurs
  • Lui apprendre a être seul au fur et a mesure, pour qu’il reste dans son lit sans appréhension
  • Ne pas l’habituer a dormir dans la chambre/lit des parents (au delà de 8-9mois, il doit avoir son espace)
  • Bien éteindre la lumière (ils n’ont pas peur du noir avant l’âge de 18mois)
  • Prudence dans l’usage de la tétine
  • Le biberon pour s’endormir n’est pas recommandé
  • Repérer les signes annonciateurs du sommeil chez l’enfant : se frotte les yeux, sucer son pouce, nervosité/colère… (différent d’un enfant à l’autre).